Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2012

295

j'ai vu l'énergie du vide dessinée

par ton souffle - théologie noire

et l'oubli qui se fige

éternisant la mémoire la mélancolie

et le vain espoir d'un ultime partage

dans les bras du pardon

 

j'ai vu la rivière me parler

quand je me suis noyé et qu'elle m'a recouvert

abolissant tout les sens et reniant la raison

jusqu'à l'échouement sur les pierres

rondes et douces

d'une sagesse nouvelle

 

j'ai vu le visage arrondi d'une madone perdue

dans un rêve trop réel

Il n'y a pas de mélancolie sans mémoire

et pas de mémoire sans mélancolie

me disait Proust hier soir

 

00:07 Publié dans Texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire